Hommage à Cheikh Saleh Abdullah Kamel

Hommage à Cheikh Saleh Abdullah Kamel
hommage

Cheikh Saleh Abdullah Kamel et la Tunisie :
jusqu'à ce que la mort nous sépare…

De tous les investisseurs que la Tunisie a séduits, l’homme d’affaires saoudien Cheikh Saleh Abdullah Kamel en est indéniablement le plus amoureux. Jusqu’à sa mort en mai 2020, il est resté loyal à la Tunisie et n’a jamais failli à ses engagements envers elle. Il y a fondé des projets plus ambitieux les uns que les autres : Al Buhaira Invest, Albaraka Bank, Albaraka Immobilière, Best Lease, la Société des Foires Internationales de Tunis et El Amana Takaful. Il n’a, néanmoins, pas manqué d’investir dans les projets caritatifs qui ont vu le jour à travers l’édification du Centre Islamique Salah Abdullah Kamel. Dans une vision tout à fait amicale, un geste fort généreux et beaucoup de patience exprimant son profond attachement pour la Tunisie, Cheikh Salah Abdallah Kamel et ses partenaires n’ont contracté les premiers dividendes sur le projet du Lac Nord de Tunis qu’après 23 ans.
Cheikh Saleh Abdullah Kamel aimait la Tunisie et vouait un profond respect et une grande admiration pour le fondateur de l’Etat moderne et la République, Habib Bourguiba. A chaque déclaration de presse, il disait « Ce projet ne serait pas à ce niveau de réussite s’il n’y avait pas eu un homme visionnaire comme Habib Bourguiba ». A un premier responsable tunisien d’un grand groupe international, il avait déclaré : « Il n’est pas facile d’œuvrer avec les gouvernements, mais je suis heureux malgré tout. Ce projet me tient à cœur parce que je l’avais scellé avec Bourguiba en 1978 alors que j’avais 37 ans.

Le président m’avait fait l’honneur de cette concession du Lac et je m’étais engagé à y investir quelques 40 millions de dollars. Je voulais à tout prix donner de l’oxygène et de l’espace pour la ville de Tunis. Si la société SPLT venait à manquer à ses engagements vis-à-vis de vous, nous paierons les frais de bon cœur ».

« Si on a de l’argent ce n’est pas pour se divertir. Nous avons une mission, à savoir construire des villes et créer de l’emploi »

Le défunt Cheikh Saleh Abdullah Kamel qui créa le groupe Dallah al Baraka (DBHC), l’un des plus grands agglomérats du Moyen-Orient était également un homme des médias et de la Culture. Il était l’un des investisseurs les plus importants dans le domaine des médias de masse. Fondateur du réseau de radio et de télévision (ART) en 1990. Il n’a jamais douté de la Tunisie en tant que site propice à l’investissement. Il avait déclaré lors de sa rencontre avec feu Caïd Essebssi en 2016, que son groupe a décidé de renforcer ses investissements en Tunisie et de lancer de nouveaux projets « eu égard à la nette amélioration du climat d’investissement dans le pays ».

La Cité du Lac doit beaucoup à Cheikh Saleh Abdullah Kamel et parce qu’il y a cru, ces terrains marécageux sont devenus l’une des plus belles villes de la capitale reliant le centre à la Banlieue Nord. Son partenariat avec l’Etat tunisien en 1983 a changé le visage de la zone du Lac Nord de Tunis.
Entre ce grand homme, philanthrope et visionnaire, et la Tunisie, il y a eu une grande histoire d’amour.

Hommage du groupe Al Buhaira Invest à celui qui a eu foi en lui et qui lui a donné les moyens d’édifier Les Berges du Lac et de transformer le rêve en réalité.
Reposez en paix Cheikh Saleh Kamel, nous ne vous oublierons jamais.

Reposez en paix Cheikh Saleh Kamel vos dignes disciples continuent à suivre le chemin que vous avez tracé.

Nous contacter

Rue Du Lac Rodrigo De Freitas, Les Berges du Lac.
1053 Tunis – La Marsa
Email : contact@albuhairainvest.com
Tél : +(216) 71 861 800